Quelle grammage pour une couette ?

Pour passer de paisibles nuits de sommeil, il faut bien choisir son sommier, son coussin ergonomique, son matelas, mais surtout sa couette.

Tout sur les couettes avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

Cette dernière s’avère nécessaire si l’on se réfère aux atouts de l’édredon pendant les nuits chaudes et nuits froides.

En effet, la couette offre plusieurs avantages qui favorisent un meilleur confort et vous accorde un sommeil des plus réparateurs. Ainsi, pour apprécier son édredon, il faut bien le choisir. Cela fait naturellement appel à certains critères indispensables à savoir : la taille, le garnissage, le prix, le confort, mais surtout le grammage et le poids.

Il est important de faire attention au grammage ainsi qu’au poids de l’édredon. Sur la base de ses deux facteurs, il vous sera facile de choisir la couette pas trop chaude qui fera votre bonheur et pourquoi pas, celui de votre partenaire.

Afin de vous permettre d’avoir une idée sur le grammage, mais également le poids de votre couette, nous vous invitons à lire le contenu de cet article.

Quel est le poids d’une couette ?

Pour choisir une couette, il faudra vous baser sur l’indice gonflant. Cet indice explique souvent la différence de prix entre deux articles de literie qui semble identique. Il faut savoir que le poids de la couette peut varier en fonction de la taille et de la densité.

La variation du poids en fonction de la taille de la couette

Pendant l’acquisition d’une couette de taille adulte, on se rend compte que son poids est vraiment volumineux. En effet, cela répond à un principe simple : un édredon offre un poids impressionnant en fonction de la taille. Pour résumer, avec un duvet de taille petite, le poids sera des moindres. C’est le cas notamment pour les enfants et les bébés. Ainsi, au fur et à mesure que la dimension est importante, le poids aussi le sera. À ce principe, seule la couette en oie blanc y échappe. En plus de sa rareté, cet article est célèbre pour sa légèreté.

La variation du poids en fonction de la densité de l’édredon

Dans la composition du duvet naturel, la plumette offre un poids plus important grâce à sa tige. En effet, la matière naturelle qu’est la plume pèse plus que son congénère le duvet. Contrairement au garnissage naturel, le garnissage synthétique offre un poids des plus légers. Une autre différence réside sur l’indice de chaleur qui ne peut être comparable.

À l’aide de la densité qui représente le grammage de la garniture, il est facile de déterminer le poids exact de la couette naturelle et synthétique.

L’épaisseur d’une couette

Sur une couette, on distingue deux types de formes d’épaisseur : le poids de la couette et le grammage de la garniture. Il est important de rappeler qu’en se basant sur la matière de la garniture, le poids du grammage est situé entre 175 à 500 g/m², ce qui fera que le poids de l’édredon sera de cinq (5) à six (6) kilos. Quand votre article de literie est moite, son poids est décuplé par 5. Il est conseillé de faire preuve de prudence et de vérifier la capacité de votre lave-linge. De même, il est recommandé de recourir au pressing pour le lavage de votre couette synthétique. Cela vous évitera de l’endommager si vous le mettez dans votre machine à laver.

Pour passer une bonne nuit, beaucoup préfèrent sentir du poids sur elles. À ces personnes, il est conseillé de prendre un édredon en duvet avec un ratio de plume à près de 80 %. Les personnes qui n’aiment pas ressentir le poids durant leur sommeil doivent opter pour un ratio élevé de duvet comparativement à celle des plumes. Pour les couettes synthétiques, il faudra un important grammage pour ressentir la chaleur. Ainsi, plus il y a du grammage dans votre couette, plus cette dernière sera chaude.

Quel grammage pour une couette bien chaude ?

Idéale pour l’hiver, la couette bien chaude vous offrira douceur et confort. Avec cet édredon comme couverture, vous sentirez le froid passé. Plus le grammage est grand, plus votre duvet vous tiendra au chaud. En effet, sur le marché, il existe plusieurs couettes avec différents types de grammages. Il faut le dire, il existe une corrélation entre le garnissage et le grammage. En effet, sans le garnissage il ne peut y avoir de grammage. Pour vous aider à choisir le grammage idéal pour un édredon douillet et chaleureux, découvrez les notions de garnissage, de grammage et du pouvoir thermique.

La matière contenue dans la couette : le garnissage

Pour le revêtement intérieur de la couette, deux garnissages sont utilisés : le garnissage naturel et le garnissage synthétique.

Le garnissage naturel est composé de plumes et duvet. Sur le marché, vous retrouverez un mélange des deux à des pourcentages variés (plus de 80 % de duvet et moins de plumes ou plus de 90 % de plume et moins de duvet). En dehors de ses deux matières, certaines enseignes font usage de la soie ou de la laine comme garnitures. Pour le garnissage synthétique, la matière phare est la fibre polyester. Pour mieux comprendre ses propriétés (garnissage naturel et synthétique), un zoom sur ces matières s’impose.

  • Aperçu du garnissage naturel

La matière naturelle a pour avantages d’être chauffante, haute de gamme, ultra-douce et légère. De plus, elle a pour fonction d’expulser la sueur amassée durant la nuit. En raison de la légèreté, de l’aération et de la masse de la plume et du duvet, ils sont utilisés simultanément dans la conception des couettes naturelles. Ainsi, si le ratio de duvet est élevé, votre couette sera plus légère et offrira un excellent volume. Si vous souhaitez avoir un édredon léger avec un gonflant optimal, optez pour un édredon qui propose comme caractéristique un garnissage à 80 % ou 90 % de duvet.

Pour passer l’été et l’hiver, achetez une couette naturelle. Pendant le froid, elle vous réchauffera et pendant l’été vous offrira d’intenses sensations de fraîcheur. Il faut noter que l’édredon naturel offre une durée de vie allant de 10 à 15 ans et voir plus. Pour son lavage, il exige un nettoyage méticuleux. Une à deux fois par an, nettoyez-le et faites le traitement contre les allergies et les acariens. Pour ce faire, faites appel à un spécialiste en raison de la délicatesse des plumes et de duvets qui retiennent des acariens.

  • Aperçu sur le garnissage synthétique

Délicates, pratiques et anallergiques, les fibres de polyester composent le garnissage synthétique. En effet, le garnissage synthétique est réalisé à partir de fibres creuses siliconées et de microfibres.

Plus petites que les fibres siliconées, les microfibres vous offrent des propriétés semblables au duvet naturel. Avec un garnissage synthétique avec les microfibres, vous aurez un édredon volumineux et isolant.

Les fibres creuses siliconées sont plus isolantes que les microfibres. En effet, le garnissage synthétique garde en l’air ce qui rend votre courtepointe synthétique légère et qui retient la chaleur. Vous aurez un toucher semblable à celui d’un édredon naturel grâce aux fibres creuses siliconées. Ainsi, comme le duvet, ses fibres se déplacent l’une sur l’autre offrant ainsi de la chaleur, de la douceur et du confort. Par rapport à la longévité, la couette synthétique dure au plus 5 ans.

Le grammage de la couette

L’unité de mesure du grammage de l’édredon s’exprime en g/m². Il est le poids total du revêtement intérieur de la couette connu comme étant la garniture.

Sur la base du grammage, il est possible de connaître avec exactitude le pouvoir thermique de la couette. Il existe une variété de grammage en fonction du type de couettes que vous souhaitez avoir. Cela va des édredons les plus légers (à partir de 175 gr/m²) aux plus chauds (500 gr/m²). Vous obtiendrez des couettes bien chaudes en basant votre critère sur le grammage. Il ne faut pas oublier que le poids aussi est variable. Pendant que certains ont la facilité à dormir sous des couettes lourdes, d’autres s’en retrouvent gênés au point de passer une nuit blanche. Ainsi, il est important de choisir le grammage en fonction de sa préférence et de ses besoins.

Le pouvoir thermique de la couette

Encore appelé l’indice de chaleur, le pouvoir thermique est la température qui règne dans le grammage. Comme stipulé ci-dessus, le pouvoir thermique sera relativement important en fonction du grammage de la garniture. Il est alors conseillé de prendre en compte la température de la chambre afin de choisir un édredon adapté aux saisons (d’été ou d’hiver). En effet, il serait contraignant de choisir une couette bien chaude si vous disposez déjà d’une bonne isolation thermique ou d’un système de chauffage.

À l’aide d’une échelle allant de 1 à 4, il est facile de mesurer le pouvoir thermique. Sur le marché, il n’est pas rare de voir des enseignes proposées comme indice de chaleur des chiffres allant jusqu’à 5 voire 6. Ainsi, en faisant appel à l’échelle de mesure, vous pourrez opter pour un duvet très chaud, chaud, léger ou tempéré.

Pour les écologistes, ce critère est important, car il vous permettra de baisser considérablement votre facture d’énergie. Il est préférable de mettre une somme conséquente dans le choix d’une couette bien chaude que de faire grimper la température du chauffage.

Pour vous aider à bien choisir votre couette en fonction du pouvoir thermique, voici les questions à vous poser.

  1. Votre couette actuelle vous donne-t-elle froid ?
  2. Êtes-vous très sensible au froid ?
  3. Avez-vous des problèmes de sudation pendant vos nuits ?
  4. Pendant les saisons d’hiver et d’été, quel est le degré de chaleur ou de froid dans votre chambre ?

Le grammage selon le pouvoir thermique

En fonction de l’indice de chaleur, on retrouve quatre degrés de température.

  • La capacité thermique : très tempérée

À indice de chaleur très tempérée, il est conseillé d’opter pour une couette avec un grammage compris entre 150 à 250 gr/m². Sortez votre couette légère pour passer la période d’été.

  • La capacité thermique : tempérée

À indice de chaleur tempérée, il est conseillé d’opter pour une délicate couette de mi-saison. Vous retrouverez plusieurs imprimés d’édredons sur ce pouvoir thermique avec un grammage compris entre 300 à 400 gr/m².

  • La capacité thermique : les 4 saisons

Sur le marché, il existe des couettes pour passer les 4 saisons. La particularité de ces couettes est qu’elles possèdent un thermorégulateur, ce qui leur permet de se conformer à votre chaleur corporelle. Selon vos souhaits, la température peut être modulée. Cette caractéristique les rend utilisables pour toutes les saisons. À ce stade, le grammage varie sur la base de leur particularité.

  • La capacité thermique : chaude

À pouvoir thermique chaud, le grammage de la couette passe la barre des 400 gr/m². Elle est adaptable pour passer l’hiver afin de vous procurer la chaleur nécessaire.

  • La capacité thermique : très chaude

À pouvoir thermique très chaud, le grammage de la couette passe la barre des 500 gr/m² et peut atteindre les 1 000 gr/m². Elle est conseillée pour la saison d’hiver, notamment les zones où le froid est intense comme le Canada ou la Sibérie.

 

Le grammage de garnissage en fonction du type de couette

Il existe trois importantes formes de grammages à retrouver sur le marché de la couette.

  • Les couettes légères avec un grammage de 175 gr/m²

Pour les personnes ayant un système de chauffage ou une isolation thermique dans leurs appartements, c’est ce type de couettes qu’il faut prendre. Elle est adaptée pour les personnes non frileuses. Pour le parent qui a un enfant qui dort dans de gros pyjamas, vous pourrez lui choisir cet édredon de nuit.

  • Les couettes avec un grammage allant de 350 gr/m² à 400 gr/m²

Pour les maisons ayant une température de chauffage normale, ce grammage de couette est l’idéal pour passer d’agréables nuits à dormir. Pour les personnes qui supportent bien la fraîcheur et la chaleur, optez pour les couettes avec un grammage compris entre 350 à 400 gr/m².

  • Les couettes avec un grammage de plus de 400 gr/m²

Pour celles qui ne possèdent pas de systèmes de chauffage, c’est le grammage passant par la barre de 400 gr/m² à plus qu’il leur faut. Il est aussi conseillé pour les personnes vivant dans une maison où la température est glaciale, également celles qui ne supportent pas le froid.

Le choix du grammage en fonction de la matière de la garniture

Pour le garnissage des couettes, les fabricants utilisent habituellement les matières synthétiques ou naturelles. Il faut noter que les édredons naturels coûtent relativement plus chers et durent plus longtemps que ceux issus de la production industrielle. De plus, en matière de pouvoir thermique, un édredon ayant un revêtement intérieur synthétique pèsera plus lourd qu’un édredon naturel. Dans le même sens, si une couette naturelle possède une grande quantité de duvet, elle sera des plus légères et vous tiendra bien chaud.

Pour mieux comprendre ceci, voici un petit exemple : avec une couette qui possède 90 % de duvet, il est normal que le grammage soit de 180 gr/m² en été et de 270 gr/m² pour un édredon d’hiver. Avec le même indice de chaleur, on retrouve sur les modèles synthétiques un grammage entre 200 et 250 gr/m² pour une courtepointe d’été et un grammage compris entre 300 et 450 gr/m² pour un modèle d’hiver.

En définitive, pour acquérir sa couette naturelle ou synthétique, vous devez vous baser sur son grammage, son indice de chaleur et son poids. La plupart des personnes confondent le grammage au poids. Techniquement, ce n’est pas pareil. Le grammage est le poids que fait le garnissage de la couette. Le poids de la couette est l’addition du grammage et de la housse qui forme l’enveloppe de ladite couette.

Après la lecture de ce guide, vous pouvez distinguer suivant le grammage, les différents indices de chaleur qu’on peut retrouver dans une couette. Aussi, il vous sera facile de reconnaître le type d’édredon en fonction de son grammage. Grosso modo, le grammage se trouve être le critère par excellence pour choisir son édredon en fonction des saisons.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU