Quelle est la cause de la narcolepsie ?

S’il vous arrive souvent de dormir à n’importe quel moment, et ce, de façon irrégulière même durant la journée, alors vous avez un temps de sommeil anormal.

Tout sur le sommeil avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

Selon des spécialistes de la santé, la durée normale de sommeil est de 8 heures. Cela signifie qu’il peut y avoir des anomalies, ce qui arrive lorsque votre temps de sommeil dépasse largement la durée normale indiquée. Dans ce cas, vous souffrez peut-être de la narcolepsie. Cette dernière est assimilée à un trouble du sommeil, c’est-à-dire, un besoin pressant de dormir. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes. D’ailleurs selon les chiffres révélés par Inserm 0,05 % des Français sont concernés. Mais les jeunes de moins de 30 ans sont les plus touchés par cette maladie. Ainsi, il est important de mieux connaître la vraie signification de la narcolepsie, ses symptômes et le traitement préconisé pour soigner pour cette maladie.

Qu’est-ce que la maladie de narcolepsie ?

La narcolepsie est une maladie très grave. Elle est aussi appelée maladie de Gélinotte. Il faut rappeler que cette maladie fut découverte par le Dr Gélinotte un medecin français dans les années 1981. La narcolepsie est assimilée à un trouble de sommeil, mais elle peut aussi affecter le système neurologique. Elle est considérée comme une maladie chronique et rare. L’origine de cette maladie reste un mystère. Toutefois, selon le point de vue de certains, c’est qu’elle se traduit par une détérioration des neurones dans la partie de l’hypothalamus. Ce dernier favorise la production d’une substance orexine jouant un rôle dans la fonction d’éveil. En effet, il faut savoir que la narcolepsie est une maladie de sommeil qui se manifeste par un état de sommeil excessif et inhabituel. Le narcoleptique est victime d’un état de sommeil très fréquent même pendant la journée. Le malade soufrant d’une narcolepsie sent le besoin incontrôlé de dormir même dans son lieu de travail, à la maison ou en bus ou autres lieux. Plus grave, la nuit le narcoleptique peut souffrir d’une insomnie.

Ainsi, la narcolepsie s’analyse comme un trouble de sommeil inconditionnel qui dure pratiquement une heure ou quelques minutes. Le malade peut être dans une situation de sommeil excessif dans n’importe quelle situation. Ce qui peut s’avérer dangereux lorsque le narcoleptique tombe en sommeil pendant qu’il est en train de conduire.

Comment savoir si on a la narcolepsie ?

Un certain nombre de symptômes permet de savoir si on souffre de la narcolepsie. Ils sont au nombre de 4. Cependant, il est inhabituel de trouver tous les quatre symptômes chez un même patient. Aussi, un diagnostic médical peut vous renseigner si vous pensez souffrir de la narcolepsie. Il est nécessaire de présenter les quatre symptômes et les types de diagnostic à faire pour détecter la présence de cette maladie.

Premièrement, l’hypersomnolence diurne qui est le besoin ardent de dormir pendant la journée. C’est un signe qui se manifeste chez tous les narcoleptiques. Cela dit en présentant ce symptôme le narcoleptique peut dormir 12 heures de temps pendant une journée. Le patient est moins concentré dans ses actes, ce qui est dû au fait qu’il est dans une situation de somnolence qu’il ne peut pas contrôler.

Deuxièmement, la cataplexie se traduit par un manque de tonus musculaire. Le patient peut souffrir d’une crise cataplexie causée par une émotion. Lors de la manifestation de cette crise, le patient reste toujours conscient. On parle alors de conscience de l’épisode.

Troisièmement, les hallucinations auditives, visuelles ou sensorielles qui se manifestent au réveil ou pendant le sommeil. Elles se réalisent une à deux fois par mois.

Quatrièmement, les paralysies du sommeil qui se manifestent par une paralysie de l’organisme, pas de possibilité de bouger ni de parler. Elles se réalisent lors du sommeil ou alors au réveil et durent quelques secondes ou plusieurs minutes. En présentant ces symptômes en plus des hallucinations, le narcoleptique peut être victime des crises de panique.

Ainsi, si vous manifestez ces différents symptômes que nous venons d’énumérer, sachez que vous souffrez de la narcolepsie. Cela dit, la manifestation de l’un seulement des symptômes peut signifier que vous êtes victime de la narcolepsie. Il n’est donc pas dit qu’il faut que tous les symptômes soient réunis pour déterminer l’existence de cette maladie. La manifestation d’un ou plusieurs symptômes peut signifier que vous souffrez de la narcolepsie.

Par ailleurs, en cas de manifestation d’une somnolence chronique, il sera nécessaire de faire deux diagnostics, c’est-à-dire, le diagnostic narcolepsie et l’hypersomnie idiopathique. La persistance de l’insomnie est analysée médicalement à travers une série de questions basée sur l’échelle d’Epworth. Il s’agit de poser au patient, 8 questions dont 4 réponses sont requises : jamais, faible risque de somnoler, risque modéré et risque élevé. Il est aussi important de distinguer la narcolepsie de l’hypersomnie excessive. Les deux pathologies sont bien différentes. La narcolepsie est un surplus de somnolence diurne non contrôlé, mais réparateur qui se manifeste pendant plusieurs jours. Par contre, l’hypersomnie est un excès de sommeil beaucoup plus long et moins réparateur dont le réveil est caractérisé par un état d’ivresse. Cela dit les analyses médicales permettent de déterminer le type de maladie.

Il s’agit tout d’abord de la polysomnographie. Elle est réalisée durant la nuit, et dispose de plusieurs mesures comme l’électroencépathologramme, l’électro-oculogramme, l’électromyogramme et l’enregistrement des évènements cardiorespiratoires. Il y a également le TILE (Test itératif de latence à l’endormissement). Il est réalisé dans la journée et les tests durent 20 minutes. Il est effectué à 5 reprises pour déterminer le degré de somnolence. Ces analyses médicales permettent de déterminer si le patient souffre de la narcolepsie ou de l’hypersomnie.

Ainsi, la présence de l’un ou des symptômes, ainsi que les examens médicaux, permettront de savoir si l’on est victime d’une narcolepsie. Notons que l’apnée du sommeil, caractérisée par le ralentissement ou l’arrêt de la respiration qui perturbe votre sommeil, peut être aussi à l’origine de la narcolepsie. Après avoir analysé les divers symptômes de la narcolepsie, il est bien d’en savoir plus sur le genre de traitement qui existe, afin de pouvoir soigner cette maladie de manière efficace.

Comment traiter la narcolepsie ?

Pour commencer, il faut comprendre qu’il n’existe pas de traitement en bonne et due forme, pour soigner la narcolepsie. Il est souvent conseillé au patient, d’avoir une bonne hygiène de vie et de sommeil. Cela veut dire qu’il faut respecter le temps normal de sommeil. Il faut aussi faire des siestes régulières. L’hygiène de vie reste la solution la plus efficace.

Cependant, il est recommandé d’utiliser certains médicaments éveillant. Le premier médicament recommandé est le médafinil. Cependant, en cas de persistance par rapport au premier médicament, il est conseillé alors d’utiliser le métylphénidate. D’autres médicaments peuvent être efficaces pour traiter la narcolepsie comme les antidépresseurs ou l’oxybate de sodium. Certains médicaments sont en cours de recherche comme les cellules souches sécrétant de l‘hypocrétine qui seront injectées au niveau de l’hypothalamus du patient. Pour l’instant, il va falloir patienter un peu pour que les narcoleptiques puissent bénéficier de ces médicaments.

Vous pourrez améliorer votre sommeil par des somnifères à faible dose. Les narcoleptiques peuvent avoir des difficultés pour avoir un sommeil tranquille. L’assistance psychologique peut être efficace lors des premiers symptômes parce que les conditions sociales et les réalités de la vie peuvent causer d’une certaine manière la narcolepsie. Cette assistance est très souhaitable pour aider à la personne souffrant de cette pathologie.

L’oreiller à mémoire de forme peut être utilisé par les narcoleptiques parce qu’il permet d’épouser la nuque. Certes il n’est pas confortable mais il peut être efficace pour bien dormir.

Ainsi, vous avez toutes les informations nécessaires sur la narcolepsie, sa signification, ses symptômes, mais aussi ses différents types de traitements. Dans tous les cas mieux vaut prévenir que guérir.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU