Quelle densité pour une bonne couette ?

Dormir fait partir des activités les plus vitales de la race humaine.

Tout sur les couettes avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

Il est ainsi important de bien le faire. Alors pour bon un sommeil, il faut une durée idéale et de bons accessoires. Au nombre de ces derniers, le lit et la couette ont une grande importance. Pour vous réveiller sans avoir un torticolis, vous pouvez opter pour un coussin ergonomique.

Cependant, pour vous couvrir et dormir à la température qui vous convient, vous aurez besoin d’une couette adaptée. Il en existe différents types, alors un choix minutieux s’impose à vous pour éviter des désagréments dans la nuit ou un sommeil perturbé. Quelle densité faudra-t-il donc pour votre couette ? Quelle couette devez-vous préférer selon la température ? Découvrez des réponses à ces questions dans cet article.

Quelle densité pour une bonne couette ?

La couette est l’objet de literie sous lequel le dormeur se glisse pour profiter de son sommeil à une bonne température. Elle vous permet de vous tenir au chaud durant tout votre sommeil.

En effet, il s’agit d’un tissu garni de duvet de façon traditionnelle. De nos jours, certaines fabrications sont faites avec des fibres synthétiques. Ce sont ces fibres ou duvets contenus dans une enveloppe pour ne pas se disperser qui forment la couette.

Pour parler la densité d’une couette, on peut parler de la densité de son enveloppe ou de la densité de son garnissage.

La densité de l’enveloppe de la couette

La densité du tissage de l’enveloppe de votre couette définit sa qualité. Cette densité est déterminée par le nombre de fils par cm².

Pour une couette naturelle, c’est-à-dire faite avec des duvets, son enveloppe doit être en percale. La densité de cette dernière varie entre 120 et 150 cm². Pour la couette avec des fibres synthétiques, la densité de son enveloppe doit être au-dessus de 90 cm². Toutefois, la précision de la densité ne figure pas sur l’étiquette de l’enveloppe. Alors, vous devez vous faire aider par des professionnels pour choisir une couette avec une enveloppe de bonne densité.

La densité selon le garnissage de la couette

Dans une couette, on peut rencontrer deux types de garnissage. Selon le type rencontré, vous pouvez préférer ceux qui ont une grande ou une petite densité (plus ou moins lourd).

Le garnissage naturel

Le garnissage naturel est réputé durable avec ses légers duvets. Une couette naturelle est plus durable et vous garantit d’être bien au chaud durant votre sommeil. On distingue plusieurs types de garnissage pour cette couette.

  • Le duvet de canard ou d’oie

La couette naturelle faite avec des duvets d’oie ou canard est l’idéal pour les amoureux de dame nature. Elle vous garde au chaud dans toute sa légèreté tout en vous protégeant de l’humidité. Que ce soit d’une oie ou du canard, les plumes et les duvets y sont insérés à des proportions variables. Lorsque le nombre de duvets augmente, le confort de la couette augmente.

Les duvets offrent à la couette de la chaleur, de la légèreté et un état gonflant. Ils lui donnent aussi l’avantage d’une excellente thermorégulation, lui permettant ainsi d’éviter la transpiration nocturne.

La couette naturelle a la capacité de s’adapter à vos cycles de sommeil. Elle favorise également la régulation et l’adaptation de la chaleur. Alors, elle pourra s’adapter lorsque la température de votre corps baissera durant un sommeil profond, et augmentera lorsque cela sera nécessaire.

  • La soie

Elle est aussi douce que résistante. La soie est une matière avec un important confort thermique. Elle vous procure de la douceur et une très grande sensation de légèreté.

Il en existe de différentes qualités, et elles ne donnent pas toutes le même rendement. Pour un choix optimal, optez pour des cocons et non du silkfloss. En effet, ces derniers sont des bourres de soie conçus avec des résidus de cardage. Vous devez privilégier la qualité.

  • Le bambou

Les fibres de bambou sont totalement naturelles et végétales. Elles absorbent complètement l’humidité et neutralisent les odeurs. Elles sont aussi anti-bactériennes.

Au cours de votre achat, rassurez-vous de la qualité de ce que vous êtes en train de choisir. En effet, pour certaines couettes, ce sont uniquement les enveloppes qui sont des modèles imprimés « carbone de bambou » avec un garnissage synthétique à l’intérieur. Ainsi, vous devez être vigilant au cours de votre achat. N’hésitez pas à demander conseil.

  • La laine

​​​​​​​Ce garnissage est fabriqué avec de la laine vierge. La couette fabriquée à partir des flocons de laine vous procure une chaleur exceptionnelle. Elle peut réguler l’humidité et la température durant votre sommeil.

Ainsi, toutes les couettes avec un garnissage naturel ont l’avantage d’être légères et de pouvoir gérer la chaleur et l’humidité. Elles coûtent souvent plus cher parce que la matière utilisée peut être difficile à retrouver.

Toutefois, elles sont moins lourdes que les couettes avec un garnissage synthétique pour une même taille. Néanmoins, pour ceux qui souffrent d’allergies, il sera préférable d’opter pour des couettes avec des fibres synthétiques.

Le garnissage synthétique

Il est fait à partir de fibres de flocons synthétiques de cellulose ou en polyester. Il existe différentes variétés de fibres en polyester : Hollofil, Qualilofil, Cyclafill, etc. Autant les fibres sont fabriquées avec plus de méthodes pour qu’elles contiennent plus d’air, autant elles sont légères. Autrement dit, lorsque les fibres ne sont pas très élaborées elles sont semblables à un épais duvet.

Certaines fabrications de fibre synthétique sont faites avec un ajout de silicone à cause du pouvoir qu’il a de les faire glisser. Alors, elles arrivent à se répartir aisément dans la couette en ne s’agglutinant plus d’un seul côté. De plus, en ajoutant du silicone, la fibre obtenue a le même effet gonflant que le duvet de canard ou de l’oie.

Avec les fibres synthétiques, vous ne risquez pas de faire des allergies. Vous pouvez opter pour cette catégorie de garnissage si vous êtes sensible du point de vue allergique. Toutefois, la couette synthétique ne sait pas s’adapter à votre cycle de sommeil. Ainsi, elle sera chauffée en tout temps.

Toutefois, en optant pour un piquage carreau, vous pourrez évacuer l’excès de température que votre corps aura généré au cours de la nuit.

Bien qu’elles soient plus lourdes que les couettes ayant un garnissage naturel, les couettes avec un garnissage synthétique seront appréciées par ceux qui aiment se sentir écrasé durant leur sommeil. De plus, à notre ère, les fibres synthétiques ont connu une grande évolution qui fait d’eux des matériaux qui pourront satisfaire les personnes qui souffrent d’une quelconque allergie.

La densité selon le poids de la couette

Ici, il est question de la partie non visible de la couette. C’est elle qui vous permettra de préférer une couette à une autre de même dimension. Sachez que la densité de votre couette dépend aussi de son grammage.

Le grammage d’une couette est exprimé en g/m². Il est égal au poids du garnissage réparti sur la surface de la couette. Le grammage varie de 175 g/m² à 500 g/m², de la couette la plus légère à la couette la plus chaude. En effet, le grammage fait varier le poids ainsi que la chaleur que donne cet accessoire. Si vous ne voulez pas vous sentir écrasé par votre couette, veillez à ne pas choisir une couette dont le gramme est très élevé.

L’indice de chaleur de la couette vous permet de faire un choix efficient. Vous pouvez opter pour la couette légère de 175 g/m². Elle vous sera très adaptée dans le cas où vous habitez dans une maison ou un appartement bien chauffé. Si vous ou vos enfants dormez dans de gros pyjamas, cette couette est idéale.

La densité allant de 350 g/m² à 400 g/m² (grammage généralement vendu) est propice pour les logements qui sont chauffés de manière normale. Elle est également adaptée aux personnes qui ne sont pas trop sensibles au froid ou à la chaleur.

Enfin, la couette d’une densité dépassant 400 g/m² est la plus chaude. Elle convient aux personnes qui n’aiment pas allumer leur chauffage même lorsqu’il fait très froid. Si vous êtes une personne très sensible au froid, elle est parfaite pour vous.

Quelle couette pour quelle température ?

En choisissant votre couette selon sa densité, vous visez la chaleur qu’elle pourra vous procurer. Toutefois, vous pouvez aussi la choisir selon la température. Pour ce choix, vous devez prendre en compte, soit la température de la chambre dans laquelle vous dormez, soit la saison dans laquelle vous êtes.

Choisir sa couette en fonction de la température de sa chambre

Certes, il faut tenir compte de la température de votre chambre à coucher, mais aussi des préférences de votre personne. Votre chambre est-elle bien chauffée ou un peu ? Quel type de personnes êtes-vous ? Un frileux ?

La plupart des couettes possèdent un indice de chaleur allant de 1 à 4. Il s’agit :

  • des couettes légères,
  • des couettes tempérées,
  • des couettes chaudes, et
  • des couettes très chaudes.

Certaines marques en fabriquent avec un indice de chaleur allant jusqu’à 6.

Pour une chambre dont la température est (ou chauffée) à plus de 20°, il est préférable de choisir une couette légère. Elle vous sera adaptée, si vous avez tendance à avoir très vite chaud.

Si par contre, vous sentez la fraîcheur tout le temps ou que votre chambre est très peu ou pas du tout chauffée, la couette chaude est bonne pour vous. Investir dans une couette très chaude est aussi une bonne idée pour des nuits plus chaudes.

Lorsque votre chambre a une température allant de 18° à 22°, la couette tempérée sera parfaite pour vous. Retenons qu’elle est adaptée pour les chambres à température ambiante.

Quant à une chambre dont la température est à 18° et moins, vous devez choisir une couette chaude. Pour les chambres dont la température est inférieure à 16°, la couette très chaude sera très adaptée pour avoir un bon sommeil.

Choisir sa couette en fonction de la saison

Si vous préférez choisir votre couette en fonction de la température de la saison que vous traversez, voici quelques conseils.

  • L’été

L’idéal pour cette période est la couette avec un indice de chaleur compris entre 1 et 2. Elle est encore appelée couette légère.

  • L’automne et le printemps

Au cours de ces deux saisons, les couettes avec un indice de chaleur allant de 3 à 4 sont à préférer. Il s’agit de la couette chaude ou mi-saison. Vous pouvez aussi la maintenir durant toute l’année si elle reste majoritairement fraîche.

  • L’hiver

Dans ce cas, vous pouvez opter pour une couette très chaude. Elle a pour indice de chaleur 5 ou 6. Elle vous permettra de vous protéger du froid de l’hiver.

Au-delà de tous ces choix, vous pouvez aussi choisir une couette 4 saisons.

La couette 4 saisons

Elle comporte deux couettes : une couette légère pour la saison de l’été et une plus chaude qui pourra vous servir pour la mi-saison. Ces couettes ont des grammages différents afin de répondre à vos besoins selon la saison que vous traversez. En été, au printemps et durant l’automne, vous les utiliserez séparément.

Une fois l’hiver arrivé, vous les réunirez pour votre couchage. Ce type de couette joint les deux couettes qui la composent par des boutons-pressions ou par des liens. En fonction de la pièce dans laquelle vous dormirez, vous pourrez choisir la couette qui vous ira le mieux ou réunir les deux.

Il existe plusieurs modèles avec des grammages, des dimensions et des garnissages différents qui selon vos besoins, vous conviendront certainement. La couette 4 saisons a l’avantage de s’adapter à vos besoins et à vos envies.

Avec cette couette, vous faites des économies parce qu’elle vous permet de ne plus acheter une couette pour chaque saison. Imaginez que les nuits en automne ou au printemps soient plus chaudes que prévu. Vous n’aurez plus qu’à utiliser la couette de l’été. De plus, elle existe en plusieurs tailles, tout le monde y trouvera donc son compte.

Pour bien choisir votre couette 4 saisons, vous devez tenir compte de la température de la pièce dans laquelle vous dormez. Il est aussi important de tenir compte du type de personne que vous êtes : frileuse ou pas. Ces couettes existent avec un garnissage naturel (plume ou duvet), mais aussi avec un garnissage synthétique.

Rappelons que les couettes en duvet et/ou en plumes sont plus moelleuses. Ce garnissage leur donne une légèreté et un effet gonflant exceptionnels. Elle nécessite cependant, un entretien plus délicat que celui de la couette avec garnissage synthétique. Toutefois, elle présente un plus grand risque d’allergie pour les personnes qui y sont sensibles.

Pour remédier au problème d’allergie, il existe les couettes 4 saisons avec un garnissage synthétique. De nos jours, les modèles existants sont très élaborés de sorte à avoir des avantages similaires relatifs au confort des couettes avec duvet et/ou plumes.

Il existe différents grammages pour les couettes 4 saisons. Vous pouvez retrouver par exemple :

  • 200 g/m² pour la couette plus légère et 350 g/m² pour celle qui est tempérée ;
  • 150 g/m² pour la plus petite couette et 300 g/m² pour la couette tempérée.

Retenez aussi que le grammage dépend de la qualité et du type de garnissage qu’a votre couette. Quant à la densité, elle dépend de son grammage et de sa taille. Pour choisir la densité de votre couette, vous devez prendre en compte l’indice de chaleur de chaleur qui en découlera. En effet, c’est cet indice de chaleur qui vous permet de savoir si c’est la couette qu’il vous faut ou non.

Enfin, pour déterminer la couette avec l’indice de chaleur idéal, vous devez tenir compte de la température de la chambre à coucher. Pour mieux vous préparer à affronter une période peu ou très froide, vous devez aussi savoir si vous êtes une personne frileuse ou non.

Ce n’est qu’en tenant compte de tous ces critères que vous pourrez trouver la couette parfaite pour vous.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU