Quel est le meilleur garnissage pour un oreiller ?

Le sommeil est un moment important pour se reposer et se ressourcer en énergie afin de reprendre ses activités.

Tout sur les oreillers avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

Cependant, il faut réunir certaines conditions pour espérer un sommeil de qualité. Un bon choix de l’oreiller est une condition incontournable.

Les critères de sélection peuvent être subjectifs comme objectifs.

Parmi tous ces critères le garnissage de l’oreiller est essentiel, quelle que soit la morphologie de celui-ci. Le garnissage peut être naturel comme synthétique.

Tour d’horizon sur le meilleur garnissage pour un oreiller.

 

Quelle densité pour un bon oreiller ?

oreiller à mémoire de forme

Un oreiller est constitué d’une enveloppe de tissu garnie. Cela apporte au coussin le confort, la souplesse et l’aisance recherchés au cours du sommeil sur le lit.

Il existe plusieurs types de garnissage. C’est le garnissage qui définit les caractéristiques principales de l’oreiller : le confort, la fermeté, le maintien et la durée de vie.

L’accueil moelleux offert par un type de garnissage ne signifie pas que l’oreiller sera forcément mou. De la même manière, l’accueil tonique ne signifie pas que l’oreiller sera ferme.

Plusieurs critères entrent en ligne de compte en matière de garnissage d’un oreiller. Le garnissage définit aussi la capacité de l’oreiller à maintenir la tête dans la continuité de la colonne vertébrale.

La densité d’un oreiller s’évalue en kg/m³. Plus il y a de matière, meilleure est la qualité de l’oreiller.

Ainsi, vous pouvez dormir aisément. Il existe des indices pour montrer qu’un oreiller est de bonne qualité. Il est durable et donne du confort dans le temps.

Les oreillers qui sont en latex n’apportent généralement pas de confort moelleux.

Pour cette raison, la densité seule peut faire percevoir le degré de confort.

Selon les intervalles de densité, on peut dire que l’oreiller est :

  • souple avec un intervalle situé entre 65 et 75 kg/m³,
  • médium avec un intervalle situé entre 75 et 80 kg/m³,
  • ferme avec un intervalle situé entre 80 et 85 kg/m³.

Le cas des oreillers en mousse polyuréthane est le même. Cependant, à ce niveau la densité est basse pour le latex.

La mousse est dite haute résilience à partir de la densité 38 kg/m³. La faible densité présente toutefois des atouts pour des personnes qui ont besoin d’un soutien cervical important pour s’endormir.

Cette règle ne s’applique pas à l’oreiller ergonomique à mémoire de forme. Celui-ci reste sensible aux changements de température.

Il est souple lorsque la température monte, et ferme lorsque la température descend.

Toutefois, la densité est un paramètre important de choix. Pour indication, sa densité doit être comprise entre 70 à 90 kg/m³.

En dehors des oreillers mousses, il y a les oreillers naturels. Ils ne donnent pas un confort idéal. Ils sont faits en balles d’épeautres et sarrasins.

Ils sont fermes et statiques. Il est difficile de parler de la densité avec les oreillers naturels à plumes, plumettes et duvet. Selon l’expérience, la proportion plumettes/plumes donne la fermeté, alors que le duvet apporte la sensation du gonflant et du moelleux.

Généralement pour les oreillers naturels, il se présente trois cas de figure de densité.

  • Le pourcentage de duvet est inférieur à 50 % : l’oreiller est ferme. Cependant pour un confort ferme, il faut un oreiller 100 % plumette pour espérer se coucher dans les bonnes conditions.
  • Le pourcentage de duvet est inférieur à 70 % : dans ce cas, l’oreiller est souple mais gonflant.
  • Pour finir, on parle de confort moelleux lorsque le taux de duvet est supérieur ou égal à 70 %.

Il est à noter que la mousse ainsi que les plumes et le duvet doivent être de bonne qualité.

Le degré de confort est donc fonction de la densité des oreillers quel que soit votre choix.

 

Quels sont les différents types de garnissage ?

Pour bien choisir son oreiller, il est recommandé de prendre en compte les différents types de garnissage.

Il existe plusieurs types de garnissage : le garnissage naturel, le garnissage synthétique et le garnissage mixte (c’est-à-dire un mélange entre des deux premiers).

Le garnissage naturel aux plumes, plumettes et duvet

Le garnissage naturel aux plumes, plumettes et duvet

Les plumes, plumettes et duvet entrent en ligne pour le garnissage naturel. Ce garnissage est le plus populaire.

Il suffit de rembourrer l’enveloppe de ces plumes. Il est utilisé depuis des siècles. Les plumes, plumettes et duvet rejettent l’humidité. Or, il est connu que l’humidité est la source de la prolifération des acariens.

Lorsqu’ils sont choisis en fonction d’une grande qualité, les plumes, plumettes et duvet peuvent augmenter considérablement la durée de vie d’un oreiller. Celui-ci peut durer jusqu’à 10 ans environ.

Les oreillers naturels sont des produits qualitatifs. Toutefois, ils occupent moins de 20 % de la part du marché.

Leurs prix sont plus élevés que les oreillers synthétiques et les acheteurs sont moins informés de leur qualité.

Les plumes, plumettes et duvet des oreillers viennent notamment de sources différentes. Ce sont les canards et les oies qui fournissent leurs plumes et leur duvet.

Le duvet n’a pas les mêmes propriétés que les plumes. Les plumes et plumettes sont légères et donnent de la fermeté.

Les duvets sont des petites plumes qui se trouvent sur le bas du ventre de l’oiseau. C’est lui qui définit la propriété du pouvoir gonflant de l’oreiller.

Mieux, le duvet a de puissantes propriétés d’isolant thermique. C’est pourquoi il est très utilisé. Du coup, en hiver, il donne la chaleur et en été, il laisse l’air circuler.

La résilience et l’élasticité de l’oreiller sont des propriétés qui proviennent des duvets.

Les personnes allergiques aux plumes sont des cas rares. Ce qui rend allergique, ce sont plutôt les poussières, les résidus et acariens que traînent les plumes.

Ainsi, les risques d’allergies sont absents lorsque les oreillers naturels sont lavés et stérilisés. Il faut veiller donc aux conditions de la chambre.

Il est recommandé de maintenir la température à 18 °C, d’aérer la pièce et de laver les oreillers deux fois par an dans une machine à laver.

Certains fournisseurs font des traitements antiacariens sur les oreillers avant de les mettre sur le marché.

 

Le garnissage naturel aux balles de sarrasin ou aux balles d’épeautre

Les oreillers en sarrasin ou en balle d’épeautre sont fabriqués pour donner un maximum de maintien au niveau de la nuque.

Ils n’entravent pas le mouvement de la tête sur le lit. Les balles sont des enveloppes des céréales.

Elles sont très petites. Elles s’adaptent facilement à la cambrure de la nuque.

Les oreillers naturels aux balles de sarrasin ou aux balles d’épeautre conviennent surtout aux personnes qui ont des douleurs cervicales et au dos.

Dans ce cas, il faut s’allonger et mettre l’oreiller sous la nuque.

Ces oreillers sont bios et vegan. Ils sont surtout aimés par les personnes qui défendent l’environnement et l’éthique animale. Ils sont très faciles à entretenir.

Les housses contenues dans l’oreiller sont vidées, nettoyées et exposées au soleil. Cet entretien suffit une seule fois par an.

Il est vrai que cet oreiller est écologique. Toutefois, il peut présenter des particularités gênantes pour certaines personnes. Il faut 2 à 4 kilogrammes de ces céréales pour le rembourrage.

C’est un oreiller très lourd et qui émet des bruits lors des frottements des céréales. Il a une odeur insupportable pour certaines personnes.

 

Les oreillers synthétiques en latex

Les oreillers synthétiques en latex ont la particularité d’être biodégradables. Ils sont élastiques et assez gonflants. Ces oreillers sont antibactériens et donnent un bon maintien à la nuque.

La proportion exigée pour qu’on puisse parler d’oreiller en latex se situe entre 20 à 25 % de latex naturel. Le reste est un synthétique. Les meilleurs oreillers en latex sont fabriqués avec une proportion de latex qui va jusqu’à 50 %.

Malheureusement, ils sont très chers et très rares sur le marché.

En été, ils sont frais et laissent circuler l’air lorsqu’ils sont fabriqués sous la forme de flocon ou micro perforé.

Les personnes qui dorment sur le côté ne peuvent pas utiliser cet oreiller.

Mis à part son prix très élevé, le latex ne peut pas être lavé à la main ou en machine.

Seule l’enveloppe est à nettoyer tous les mois.

 

Les oreillers synthétiques en polyester

Il existe des oreillers en polyester. Ils sont nombreux dans le commerce. Ils sont fabriqués avec des fibres ou des microfibres de polyester. Ils sont anallergiques. Cependant, les acariens peuvent venir se nicher dans un oreiller de polyester car ce dernier n’est pas bien aéré et garde en plus l’humidité.

Dans les moments de chaleur, ils retiennent les odeurs de transpiration. Les oreillers en polyester doivent être entretenus régulièrement.

Le prix de ce type d’oreiller est abordable. Toutefois, sa durée de vie ne dépasse pas généralement 2 ans.

 

L’oreiller synthétique mousse à mémoire de forme

Cet oreiller est un succès récent dans la literie. Cette innovation a fait ses preuves en matière de confort et de maintien pour le matelas.

Appelée aussi mousse viscoélastique, la mémoire de forme peut se mouler facilement à la tête et au cou.

Elle est conçue de telle manière à reprendre instantanément sa forme initiale. Ses caractéristiques technologiques lui permettent de détendre les muscles du cou et de faire un bon maintien.

Les oreillers en mémoire de forme sont antiallergiques puisqu’ils sont synthétiques.

Cet oreiller présente quelques inconvénients. Toutes les performances ne sont pas au rendez-vous.

La mousse réagit à la chaleur facilement. Le véritable problème se trouve au niveau de la tête. Celle-ci est la partie du corps la plus chaude.

Cette chaleur peut être communiquée à la mousse. Or, celle-ci a tendance à s’assouplir quand la température devient très élevée.

Aussi, puisqu’étant un synthétique, la mousse ne peut donc être lavée au risque de détruire la matière.

 

Le garnissage mixte

Ce type de garnissage est seulement envisageable avec les oreillers en latex. Ceux-ci peuvent être composés d’un garnissage en partie naturel et synthétique.

Le garnissage mixte est reconnu comme un produit sain. Il est très hygiénique. Les oreillers conçus avec ce type de garnissage sont durables et très confortables.

Selon donc vos besoins, le niveau de confort que vous désirez et votre budget, il vous reviendra de choisir avec soin votre oreiller.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU