Est-ce que c'est bien de faire la sieste ?

Alors que 85 % des espèces sont polyphasiques, c’est-à-dire dormant pendant de courtes périodes tout au long de la journée, l’homme fait partie des dormeurs monophasiques.

Tout sur le sommeil avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

Cela signifie qu’il dispose d’une période distincte pour le sommeil et une autre pour l’éveil.

Cependant, prendre un temps de sommeil dans l’après-midi ou parce qu’on est fatigué après un travail en journée est recommandé. Néanmoins, une étude de l’Université d’Oxford en 2014 reliait la sieste à un risque de mortalité accrue.

D’où la fameuse question « Est-ce que c’est bien de faire la sieste ? ». On y répond de long en large ici.

Pourquoi fait-on la sieste ?

La sieste reste relativement populaire. Environ 50 % des humains déclarent siester au moins une fois par semaine. Les gens font la sieste pour de nombreuses raisons. Les principales raisons les plus citées sont les suivantes.

  • Pour rattraper le sommeil perdu.
  • En prévision de la perte de sommeil.
  • Pour éviter de se sentir somnolent plus tard.
  • Pour le plaisir, combattre l’ennui ou pour passer le temps.

Cela permet en réalité d’identifier 3 différents types de siestes qu’il est important de connaître.

Les différents types de siestes

On distingue principalement 3 types de siestes : la sieste planifiée, celle d’urgence et celle habituelle.

  • La sieste planifiée

Également appelée sieste préparatoire, elle consiste à faire une sieste avant de s’endormir. Vous pouvez utiliser cette technique lorsque vous savez que vous vous coucherez plus tard que l’heure normale ou comme mécanisme pour éviter de vous fatiguer plus tôt.

  • La sieste d’urgence

Elle survient lorsque vous êtes soudainement très fatigué et que vous ne pouvez pas continuer l’activité que vous aviez initialement prévue. Ce type de sieste peut être utilisé pour lutter contre la somnolence au volant ou la fatigue lors de l’utilisation de machines lourdes et dangereuses.

  • La sieste habituelle

Elle est pratiquée lorsqu’une personne fait une sieste à la même heure chaque jour. Les jeunes enfants peuvent s’endormir à peu près à la même heure chaque après-midi ou un adulte peut faire une courte sieste après le déjeuner chaque jour.

Les bienfaits de la sieste

La sieste peut rétablir la vigilance, améliorer les performances et réduire les erreurs ainsi que les accidents. Une étude menée à la NASA sur les pilotes militaires et les astronautes endormis a révélé qu’une sieste de 40 minutes améliorait les performances de 34 % et la vigilance de 100 %. La sieste peut aussi prolonger la vigilance quelques heures plus tard dans la journée. Des siestes programmées ont également été prescrites pour les personnes souffrant de narcolepsie.

La sieste a des effets bénéfiques sur le plan psychologique. Une sieste peut être un luxe agréable, une mini-vacance. Elle peut constituer un moyen facile de relaxation. La sieste favorise également la réduction de la fatigue, évite l’endormissement impromptu et améliore les performances, l’humeur et la mémoire. En effet, une sieste peut faciliter la mémorisation de faits appris plus tôt dans la journée.

La sieste favorise également un esprit créatif. Vous avez besoin de sommeil pour acquérir de nouvelles compétences et pour être créatif (c’est alors que votre cerveau peut enfin traiter les informations que vous lui avez fournies). La bonne nouvelle est qu’une longue sieste peut être similaire à une nuit de sommeil pour vous inspirer.

Des effets négatifs pour la sieste ?

Malgré ces avantages, la sieste n’est pas toujours la meilleure option pour tout le monde. Par exemple, certaines personnes ont du mal à dormir ailleurs que dans leur propre lit, à faire une sieste au bureau ou dans un autre endroit peu probable. D’autres ont tout simplement du mal à dormir pendant la journée ; il se peut que certaines personnes soient plus sensibles que d’autres à la sieste de midi.

Par ailleurs, les siestes peuvent laisser les gens avec une inertie du sommeil, surtout quand elles durent plus de 10-20 minutes. L’inertie du sommeil est définie comme la sensation d’être groggy et désorienté qui peut survenir au réveil d’un sommeil profond. Bien que cet état ne dure généralement que de quelques minutes à une demi-heure, il peut être préjudiciable à ceux qui doivent effectuer une performance immédiatement après le réveil d’une période de sieste.

La déficience et la désorientation sont plus graves et peuvent durer plus longtemps chez les personnes qui manquent de sommeil ou qui font la sieste pendant de longues périodes. La sieste peut également avoir un effet négatif sur les autres périodes de sommeil. Une longue sieste ou une sieste faite trop tard dans la journée peut avoir un effet négatif sur la durée et la qualité du sommeil nocturne.

Si vous avez du mal à dormir la nuit, une sieste ne fera qu’amplifier les problèmes. Aussi, une étude a indiqué que la sieste est associée à un risque accru d’insuffisance cardiaque chez les personnes déjà à risque. D’où la nécessité de soigner ses temps de sieste.

Quelques conseils pour passer une bonne sieste

Pour passer une sieste réparatrice, voici autant de précautions et d’habitude à prendre.

  • Limitez la durée de votre sieste

Les experts du sommeil ont constaté que la durée de la sieste a un effet considérable sur le degré d’alerte que vous ressentez après. Une sieste rapide et énergique devrait durer entre 10 et 26 minutes. Une sieste d’une heure déclenchera un sommeil à mouvements oculaires rapides (REM) qui contribue à améliorer la mémoire et une sieste de 90 minutes vous permettra de passer à travers un cycle de sommeil complet, ce qui peut stimuler la créativité et la mémoire émotionnelle. Attention à ne pas faire plus de 90 minutes ; vous serez entraîné dans une « inertie du sommeil » et entrerez dans un nouveau cycle de sommeil et n’en tirerez aucun bénéfice supplémentaire. De plus, vous pourriez avoir un effet négatif sur votre sommeil nocturne.

  • Faites coïncider l’heure de votre sieste avec celle de votre réveil

Pour la plupart des gens, le meilleur moment pour faire la sieste se situe entre 13 et 15 heures. Mais si vous choisissez un horaire de sommeil inhabituel (super tôt le matin ou tard le soir), il est préférable d’aligner l’heure de votre sieste sur celle de votre réveil. Par exemple, si vous vous êtes réveillé à 5 heures, faites une sieste à 13 heures ; à 6 heures, faites une sieste à 13 h 30 ; à 7 heures, essayez à 14 heures ; à 8 heures, essayez à 14 h 30.

  • Trouvez un endroit calme et sombre pour vous allonger

La position de sommeil influence la façon dont votre cerveau élimine les déchets, selon une étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Il faut dormir sur le côté pour que les fonctions cérébrales soient maximales. Résistez donc à l’envie de faire une sieste debout et trouvez un endroit où vous pourrez vous allonger, de préférence dans une pièce sombre et calme.

  • Gardez un oreiller au travail

Si de nombreux lieux de travail reconnaissent enfin les avantages des siestes de midi sur les performances des employés, il est fort probable que le vôtre ne l’ait pas encore fait. Cependant, si vous avez la chance d’avoir un bureau dont la porte se ferme, vous pourrez peut-être faire une sieste pendant votre pause déjeuner. Gardez un oreiller à mémoire de forme et un masque pour les yeux dans un tiroir de bureau afin d’être bien préparé !

  • Sortez ensuite

Si vous avez le temps de sortir après votre sieste, faites-le. Passer du temps au soleil aide à remettre à zéro les horloges biologiques, aidant à dormir et à se réveiller à des moments qui semblent naturels pour le corps, selon une étude publiée dans Environmental Health Perspectives. La lumière du soleil peut également vous aider à vous sentir instantanément plein d’énergie, vous aidant ainsi à surmonter le redoutable manque de clarté après la sieste.

  • S’étirer

Vous n’avez pas le temps de piquer un roupillon ? Recommencez votre journée en faisant au moins une ou deux minutes d’étirements et de respiration intentionnels. Si vous n’avez le temps que pour un seul exercice, mettez vos mains derrière le dos et respirez profondément pendant 30 secondes. L’étirement ouvrira votre poitrine et vous permettra de prendre des respirations plus profondes et plus tonifiantes durant l’après-midi.

En définitive, une sieste est donc bien bénéfique si elle est réalisée dans les règles de l’art.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU