Comment choisir un bon sommier ?

En matière de literie, il ne serait pas exagéré d’affirmer que le sommier est l’enfant abandonné de la famille.

Tout sur les matelas avec l'équipe des Doux Rêveurs

oreiller a memoire de forme

En effet, on ne lui accorde pas une très grande importance, contrairement au matelas qui fait l’objet de toutes les attentions. Pourtant, un bon sommier est gage d’un bon sommeil. Il faut par conséquent avoir les bonnes informations afin de choisir le meilleur en fonction de ses besoins. Comment choisir un bon sommier ? Toutes les informations utiles sont dans la suite de cet article.

Quel est le rôle joué par le sommier ?

Si le matelas est conçu pour absorber les mouvements lorsqu’on y est allongé, le sommier quant à lui est destiné à les amortir. Ainsi, il représente le tiers du soutien et du confort de notre literie relaxation. Un bon sommier augmente également la durée de vie d’un matelas. En effet lorsqu’il est de bonne qualité, il assure à ce dernier une ventilation optimale. Par conséquent, il participe de l’hygiène de votre matelas. Toutes les conditions pour un sommeil réparateur sont surtout réunies lorsque vous arrivez à associer votre sommier à un matelas thermorégulé biologique. Il est par ailleurs conseillé de changer de sommier chaque fois que vous remplacez votre matelas par un autre pour bénéficier du maximum de confort. C’est le confort total si en plus de ces deux éléments, vous ajoutez un oreiller ergonomique.

Quel est le meilleur type de sommier ?

Pour faire le choix de son sommier, il faut au préalable prendre connaissance de toutes les propositions faites par les concepteurs et les vendeurs de literie sur le marché. C’est ainsi que nous pourrons distinguer : le sommier métallique le sommier à lattes le sommier à plots le sommier à ressorts le sommier tapissier et le sommier de relaxation.

Le sommier métallique

Le métal est reconnu comme une matière très durable et solide. Le sommier métallique peut être à mailles ou disposer de ressorts. Tous les types de matelas peuvent y être posés sans crainte de connaître une détérioration. Il est tout de même conseillé de préférer un modèle qui peut résister à la rouille.

Le sommier à lattes

Il est adapté pour les matelas en latex et en mousse. Les lattes sont faites de bois de hêtre et apportent une résistance et une souplesse légendaire au sommier à lattes. Ainsi, le sommier à lattes existe sous plusieurs formes.

  • Le sommier à lattes sans suspension ou à lattes fixes : les lattes en bois utilisées pour fabriquer ce sommier sont espacées et plus ou moins larges. Malheureusement, même si ce type de sommier offre un confort certain, il n’est pas élastique.
  • Le sommier à lattes avec suspensions et curseurs de fermeté ou sommier à lattes articulées : ici, les lattes sont actives et par conséquent, très flexibles. Ce sommier absorbe plus rapidement et plus efficacement les mouvements du corps. On peut même y ajouter des curseurs de fermeté.

Le sommier tapissier à plots

Le sommier à plots convient pour les matelas en mousse à mémoire de forme, ceux en mousse résilience et ceux en latex. Il dispose de plusieurs ailettes en caoutchouc synthétique. Celles-ci sont flexibles et surtout, multidirectionnelles. Chaque point est indépendant de l’autre et le soutien a lieu point par point. C’est le summum en matière d’obtention de confort. Ce type de sommier est d’ailleurs recommandé aux personnes qui n’arrivent à dormir que sur le côté et à celles qui souffrent de douleurs lombaires.

Le sommier à ressorts

On y retrouve les ressorts ensachés et les ressorts bio coniques. Les premiers sont meilleurs aux seconds, puisqu’ils permettent que le matelas soit correctement maintenu. L’utilisateur dispose également d’une indépendance de couchage sans pareille. Il faut aussi ajouter que le confort du sommier à ressorts est lié au nombre de ressorts et que ce type de sommier ne s’utilise qu’avec des matelas à ressorts. Cependant, sa durée de vie est plus courte lorsqu’elle est comparée à celle du sommier à lattes. En outre, il ne peut en être fait usage pour les personnes souffrant d’allergies et de problèmes de dos. Il manque en effet de fermeté dans ce dernier cas.

Le sommier tapissier

Il est recouvert de coutil. Ce tissu empêche le sommier de s’abîmer et contribue pour beaucoup à la qualité d’accueil de l’utilisateur. Son inconvénient repose cependant ici sur le fait qu’il assure une très faible ventilation comparativement à un sommier classique.

Le sommier de relaxation

On peut le relever au niveau des pieds et de la tête. Ce type de sommier est conseillé à toutes les personnes qui souffrent de troubles respiratoires ou d’une mauvaise circulation sanguine. Comme l’indique son nom, il permet de se relaxer. On distingue le sommier de relaxation manuelle et le sommier de relaxation électrique.

En dehors de la catégorie de sommier à laquelle on veut apparier son matelas, il faut aussi tenir compte de la taille et de la hauteur de ce support. D’une part, la taille de votre sommier doit correspondre à celle de votre matelas. D’autre part, la hauteur de votre sommier dépend de la hauteur de la caisse et de celle des pieds. Plus votre sommier est haut, plus vous disposez d’une facilité de couchage et d’une aération optimale.

Il serait assez compliqué de désigner le meilleur type de sommier puisque chacun y va selon ses goûts et certainement en fonction de sa bourse. Toutefois, le sommier métallique et le sommier à ressorts sont à éviter à cause des nombreux problèmes de santé qu’ils pourraient aggraver ou causer chez les personnes qui l’utiliseront. Le sommier tapissier, le sommier à lattes et le sommier de relaxation offrent des avantages indéniables à leurs utilisateurs. Ainsi, le sommier à plots peut aussi être considéré comme l’un des meilleurs types de sommier.

Quel prix pour un sommier ?

Des sommiers, il y en a pour tous et au nombre d’euros voulus. Cependant, pour un bon modèle et une bonne qualité, il faut pouvoir débourser le minimum. En effet, nombre de facteurs entrent en jeu dans la fixation du prix d’un sommier. Il s’agit très souvent de la qualité des matériaux utilisés et de la finition.

Le sommier métallique

Le fer et l’acier sont les matériaux souvent utilisés pour la fabrication d’un tel sommier. En fonction du grammage, un sommier métallique peut coûter entre 10 et 530 euros. Les modèles bas de gamme sont entre 40 et 60 euros. En milieu de gamme, le sommier métallique peut coûter jusqu’à 100 euros. Au-delà, il s’agit des modèles haut de gamme.

Le sommier à lattes

Avec 20 euros, vous pourrez être l’heureux propriétaire d’un sommier à lattes. Si vous comptez un tant soit peu le niveau, vous pourrez en acheter un moyen de gamme dont le prix est situé entre 40 et 80 euros. Le sommier à latte haut de gamme est à partir de 90 euros.

Le sommier à plots

Il fait partie des plus chers sur le marché et ce, en raison de ses avantages. Le sommier à plots est presque toujours de bonne qualité et pour cette raison, vous vous en procurerez à 80 euros pour un modèle bas de gamme. En gamme moyenne, son prix varie entre 150 et 400 euros. Les modèles haut de gamme quant à eux coûtent entre 500 et 1500 euros.

Le sommier à ressorts

Un sommier à ressorts coûte autant qu’un sommier à lattes. Par conséquent, vous en retrouverez bien à 20 ou 30 euros en modèle bas de gamme. Les modèles en milieu de gamme vous sont proposés à partir de 40-50 euros. Le haut de gamme quant à lui est à partir de 100 euros.

Le sommier tapissier

Pour un modèle pas cher avec des lattes renforcées, un sommier tapissier vous est proposé à partir de 80 euros. Le milieu de gamme est situé entre 100 et 200 euros. Le haut de gamme de son côté peut vous coûter jusqu’à 600 euros.

Le sommier de relaxation

Les sommiers de relaxation les moins chers sont vendus à partir de 350 euros. Par conséquent, vous en trouverez jusqu’à 500 euros.

Voilà les différents critères sur lesquels vous devez vous baser pour acheter votre sommier.

Profitez-en pour acheter notre oreiller à mémoire de forme Doux Rêveurs !

MENU